+++ REVIEW BLAST FOR LIBIDO FUZZ & STONEBIRDS +++

The upcoming full length records by Libido Fuzz and Stonebirds already received more than great reviews from all over the world! We would like to thank all blogs for the amazing support!!!

 

LIBIDO FUZZ - KALEIDO LUMO AGE

 

"This album’s deep grooves and wicked hooks make you want to eat mushrooms and run around the forest naked wearing war paint while finishing things with a game of naked twister with your favorite or nearest partner! Yes, it’s this good."

(Taste Nation LLC)

 

"Each of the evident two sides caps with a cut past the eight-minute mark, and both “Redemption of the Bison” and album closer “Haight Ashbury” offer significant heavy psych immersion, though it’s the side B finale that ultimately wins out thanks to its second half journey into noise wash, lysergic swirl, last-minute nod and epilogue of birdsong-esque feedback."

(The Obelisk)

 

"Pink Tank continue to plow the musical battlefields with their girlish tint, but make no mistake, pink is the color of passion and reflects in one of their latest offerings by Libido Fuzz called 'Kaleido Lumo Age'. As defined, the music inherently summons a sexual desire to stroke the almighty riff."

(The Ripple Effect)

 

"They know how to slow down and whirl around and know when to speed up and freak you out. The Libido Fuzz and their Kaleido Lumo Age is so good it will make you see things… Can you see all the colors we hear?"

(StonerHiVe)

 

"Call it a trend or whatever you want but the 70s psych-stoner sound never gets old - especially not if you exercise it like this band. The heavy and gritty guitars on this album combine perfectly with the dynamic rhythm section."

(Mos Eisley Music)

 

"Malgré ce léger défaut qui devrait s’estomper au fur et à mesure des écoutes en apprenant à mieux connaître chaque morceaux, ce «Kaleido Lumo Age» est une belle réussite et devrait permettre au trio de se hisser à un niveau supérieur de notoriété."

(Desert Rock)

 

"Libido Fuzz se han marcado un disco alucinante, en donde confluyen los sonidos orgánicos de los setenta con la psicodelia de la época, todo adornado de perfecta forma con oscuro blues y sonidos lisérgicos que te harán flotar en una nube de colores y matices solo descriptibles al observar este caleidoscopio fuzz."

(La Habitacion 235)

 

STONEBIRDS - INTO THE FOG...AND THE FILTHY AIR

 

"The production on the album is flawless through out as the album is loud from the start. Stonebirds have delivered a brilliant and highly original album. Kudos to Pink Tank Records for signing them to their roster. This album is going to win Stonebirds a huge range of admirers within the Sludge/Stoner Metal community. Into The Fog... And The Filthy Air is a must have album. End Of." 

(The Sludgelord)

 

"En espérant que les opportunités collent avec leur motivation et leur disponibilité, on espère voir le trio breton sur les routes dans les prochains mois. Il faut dire que l’on a franchement envie de voir ce que donne en live cette nouvelle version du groupe, qui manifestement à des choses à montrer ! Pas vraiment destiné aux fans des musiques « pied au plancher » ou d’un pur stoner désertique, les amateurs d’ambiances plus policées et travaillées devraient trouver leur bonheur avec ce disque qui ne souffre que de très rares défauts, un gage de travail et de maturité. On espère aussi entendre vite un peu plus de musique, ces cinq titres nous donnant l’eau à la bouche, même s’ils ne manquent pas de « matière ». Un bel album en tout cas, et une nouvelle preuve de la richesse de la scène française."

(Desert Rock)

 

" ….Une mélodie lente et mélancolique ouvre le dernier titre de cet album « Perpetual Wasteland » complétée par un chant qui caresse les tympans tout en douceur avant que les riffs et le tempo ne se fassent plus lourds et plus puissants comme une lente montée crescendo vers une inéluctable apothéose sonique . Magistral !"

(Stoner & More)

 

 

"On me dira, et on aura assurément raison, que l'on peut résister à tout, si l'on s'en donne la peine ; et je ne doute pas qu'il se trouve parmi vous d'assez durs à cuire et d'assez boucanés du cuir, pour résister à tomber amoureux d'Into the Fog... and the Filthy Air et du surréel talent de ses auteurs ; qu'ils ne doutent pas pour leur part que je compatis très sincèrement. Into the Fog... and the Filthy Air en trois mots : barbe, à, papa"

(Slow End)